Croissants, croissance et crois chance

23 mai 2012

Tant qu’il n’y aura pas de croissance,  il y aura des croissants chauds et croustillants qui attendront les francais(es) tous les matins dans les bars ou boulangeries. La croissance revenue, ce sera des crois chance qui les remplaceront. Choisissez croissance croissant ou crois chance. Entre temps le croissant a le temps de refroidir, la chance de disparaitre et la croissance de se faire attendre.
Ce n’est pas par decret ou en parlant qu’on la créera la croissance.

PS: par contre si notre consommation de croissants augmente, c’est plus de farine, de beurre, de boulangers, de transporteurs, de vendeurs, de pub, d’indigestions, de docteurs, de recettes … c’est la croissance assurée.


Qui ne veut pas de croissance?

20 mai 2012

Au G8 où se rencontrent les grands de ce monde, on a l’habitude de se retrouver entre amis, de prendre de copieux repas, un peu, parfois beaucoup d’alcool, souvenez vous de Sarko à moitié saoul il y a quelques années. On passe en revue rapide les points principaux de l’actualité, un compte rendu géneral et très laconique est donné à la presse, et vlan à la prochaine! Le club des 8, chacun y tire ses interets politiques, cette année c’est Obama pour le temps d’antenne offert avant ses elections de novembre.
Et il y a toujours le nouveau du club, cette année c’est Hollande qui ne comprenant pas encore le but de ce G8 qu’il condamnait il ya quelques années ou il avait raillé l’inefficacité de ces grands sommets qui réunissent, à l’abri de forts bataillons policiers, les dirigeants de huit grands pays industrialisés. « Un club de riches et de puissants qui émet des voeux« , avait-il fustigé.
N’ayant rien à proposer, il propose de la croissance !!! De la croissance ? Mais qui n’en veut pas ?

Il y a croissance économique lorsque la croissance du PIB est supérieure à la croissance de la population.
Sans croissance un pays est voué à l’échec, à la marche arrière, donc parler et se ravir de parler de croissance comme se plait à le faire Hollande, c’est faire du vent avec un moulin à vent, c’est faire tourner une roue dans le sens de rotation, c’est tout simplement se moquer de nous. Qui ne veut pas de croissance, et dire que ce G8 a étè utile et fructueux c’est tout simplement confirmer que le repas était excellent et le champagne fructueux. Bienvenue au club et pas besoin de se sentir obligé d’ajouter des mots au menu. La croissance avec ou sans Hollande est une dérivée de la mondialisation et du capitalisme même maquillé de socialisme.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:
le comique du jour: Berlusconi
Le G-8 2011 promet 40 milliards de dollars qu’il n’a pas aux pays arabes.


A quoi sert le G20, puisque le communiqué final est connu d’avance

24 juin 2010

Avant l’ouverture du G20 à Toronto, une fuite du communiqué final nous fournit les conclusions:

Nous réitérons notre engagement à une reprise verte et à une croissance mondiale durable
Nous prevoyons la mise sur pied d’un groupe de travail destiné à éradiquer la pauvreté et à aider les pays en développement.
Nous plaidons également en faveur de l’ouverture des marchés et de la promotion des échanges et des investissements, et condamnons la corruption, qui menace l’intégrité des marchés.

Les pays du G20 ne semblent pas s’entendre sur la manière de réformer les institutions financières ou de remettre les économies de la planète sur le chemin d’une croissance durable.
« Il n’y a pas de place pour la complaisance », déclare le communiqué, qui ne donne toutefois pas de détails sur la manière dont le G20 compte prendre les choses en main.

Si les résultats sont connus d’avance, alors on peut se poser la question: pourquoi faire un G20 ? pourquoi dépenser des sommes farabuleuses ? pour la photo, pour le prestige des petits « grands » politiciens de la 1ere décennie du XXIeme siècle, pour que les conséquences deviennent des causes, pour mettre la charrue devant les boeufs, pour montrer chacun a son public/électorat que « l’on dirige » les affaires du monde, enfin pour des bons moments de luxure et détente, ces G-20 ne sont après tout que des hommes/femmes qui sont menés par les aléas de l’histoire.