vues d’un politicien sur ce début du XXIe siècle

21 septembre 2011

Ce début du XXIe siècle ne nous réserve pas beaucoup de bonnes surprises. Nous n’avons à gérer que des crises nouvelles, crise économique, crise financière, crise de la famine, crise de la pauvreté. Partout où nous portons le regard, ce ne sont que complications et difficultés.
Nicolas Sarkozy.

Oui c’est vrai mais pour l’Occident (et le monde arabe). Il suffit de regarder en direction extreme-Orient, vers le continent indo-chinois pour s’apercevoir du contraire. Changez le mot crise par défi, complication
par amélioration, difficultés par réussites …et le tour est joué.