Tunisie, c’était inscrit dans Wikileaks

15 janvier 2011

La corruption est un problème énorme et flagrant, mais nul n’est prêt à en reconnaître publiquement l’existence.

DATE : 23 juin 2008
ORIGINE : AMBASSADE DES ETATS-UNIS A TUNIS
CLASSIFICATION : SECRET
SUJET : CORRUPTION EN TUNISIE : CE QUI EST A VOUS EST A MOI

Ce qui est intéressant dans ce cable de l’ambassade des Etats Unis c’est la conclusion ou commentaire qui laisse entendre un mécontentement grandissant qui ne peut mener qu’au resultat que l’on voit aujourd’hui, ainsi que le silence ou l’aveuglement de l »Occident car l’option islamiste ne pouvait être que pire. A mon avis la relève du pouvoir aujourd’hui ne veut pas dire forcement que l’avenir sera plus clément pour la majorité des tunisiens.

Voici la conclusion du cable, vous pourrez le lire en entier sur Le Monde

COMMENTAIRE
13- Si les Tunisiens digèrent déjà mal a corruption courante, les abus de la famille du président Ben Ali suscitent leur fureur. Alors que la population fait face à une montée de l’inflation et à un fort taux de chômage, l’étalage de richesses et les rumeurs persistantes de corruption ne font qu’alimenter son ressentiment. Les récents mouvements de protestation qui ont agité la province minière de Gafsa (en janvier 2008) constituent un puissant rappel du mécontentement sous-jacent. Le gouvernement a fondé sa légitimité sur sa capacité à assurer la croissance économique, mais un nombre croissant de Tunisiens trouvent que ceux qui occupent le sommet de l’échelle en gardent les bénéfices pour eux.

14- La corruption est un problème à la fois politique et économique. Le manque de transparence et de responsabilité qui caractérise le système politique tunisien porte aussi gravement tort à l’économie en dégradant les conditions de l’investissement et en alimentant une culture de la corruption. En dépit de ce que l’on entend dire sur le miracle économique tunisien et les statistiques positives, le fait que les investisseurs tunisiens eux-mêmes se tiennent en retrait en dit long. La corruption est un problème énorme et flagrant, mais nul n’est prêt à en reconnaître publiquement l’existence.


VOTRE PAYS EST-IL CORROMPU ?

27 octobre 2010

L’indice, élaboré grâce à des sondages réalisés auprès d’hommes d’affaires et de spécialistes, va de 10 pour un pays considéré comme « propre » à zéro pour un pays perçu comme gangrené par la corruption.

Sur les 178 pays étudiés par l’ONG Transparency International, près des trois quarts affichent un indice de perception de corruption inférieur à la moyenne.
Selon le classement établi par Transparency International, le Danemark, la Nouvelle-Zélande et Singapour arrivent en tête des pays perçus comme les moins corrompus, avec un indice de 9,3. L’Afghanistan et la Birmanie sont ex-aequo avant-derniers sur la liste avec un indice de 1,4, tandis que la lanterne rouge revient à la Somalie avec un score de 1,1.

Parmi les autres pays, le Canada arrive à la 6e place avec un bon indice de 8,9 ; les Etats-Unis et la Belgique se retrouvent tous deux à la 22e place (7,1) ; tandis que la France arrive en 25e position (6,8). Israel est 30eme (6,1). le Maroc est loin en arrière 85 eme (3,4) et sa seule consolation est qu’il y a près de 100 pays derrière lui.
Signalons parmi les derniers la Russie, la Libye, l’Iran et le Venezuela les donneurs de leçon au monde !

Votre pays est il corrompu ? voici la liste du classement de tout les pays mais pas d’illusions les 3/4 des pays sont au dessous de la moyenne.

Accepter que la corruption perdure est inacceptable ; trop de personnes pauvres et vulnérables dans le monde continuent à souffrir de ces conséquences.