le fichier du jour: WikiLeaks

2 septembre 2011

251 287 câbles diplomatiques américains, consultables à l’aide de mots-clés , sur le site http://www.cablegatesearch.net/search.php.
WikiLeaks se défoule.

Le problème est que faire avec autant de cables, il faut être un ordinateur pour les analyser ou bien passer quelques années à de-cabler !

Publicités

A quoi ressemblent les cables obtenus par WikiLeaks ?

30 novembre 2010

Les documents diplomatiques obtenus par WikiLeaks ou cables sont des dépêches transmise par le télégraphe comme a l’époque ancienne avant l’internet. Je me demande pourquoi les diplomates americains n’utilisent pas le mode de transfert internet ? Par peur d’être déchiffré par monsieur tout le monde ou les services secrets étrangers ? De toutes les manières ces cables qui provenaient des ambassades ont été d’une manière ou d’une autre tous concentrés sur un réseau informatique et non cryptes (incroyable mais vrai).
Le soldat américain ou la taupe Bradley Manning n’a eu qu’a les copier sur son disque de musique effacant les chansons de Lady Gaga et compressant les cables vu leur quantité fantasmatique.

A quoi ressemblent donc ces cables ? tout simplement à un télégramme que nous avions l’habitude d’envoyer jusqu’à l’arrivée de l’internet. Aujourd’hui on envoie des fax mais rarement un télégramme car il faut soit aller au bureau de poste soit le transmettre vocalement par téléphone à l’employé du bureau des postes. Enervant ? oui, mais c’est la méthode utilisée avant l’ ere d’internet et encore utilisée par les vieux/anciens qui ont raté la révolution internet.

Chaque message câble se compose de trois parties:
La boîte du haut indique un numéro de référence unique, quand et par qui il a été envoyé, et quel est son classement initial.

La case du milieu contient les informations d’en-tête qui est associé avec le câble, elle comprend des informations sur le destinataire ainsi qu’un titre comme sujet général.

La case du bas présente le corps du câble. L’introduction peut contenir un sujet plus spécifique, des références à d’autres câbles ou un commentaire supplémentaire. Elle est suivie par les principaux contenus du câble: un résumé, une collection de thèmes spécifiques et une section de commentaires.

En voici un au hasard – un parmi les 251,287 -, envoyé par « l’ambassade américaine » à Teheran ou du moins puisqu’il n’y a pas de relations diplomatiques, par le chargé d’affaire à l’ambassade de Suisse qui représente les intérêts américains.