Brexit, no-exit ou brexeternity

15 mars 2019

On ne sait plus ce que veulent les parlementaires britaniques, on sait plutot ce qu’ils ne veulent pas: Pas de sortie à la date prévue depuis deux ans, le 29 mars, Pas de nouveau référendum de sortie.
C’est le chaos et cela peut durer éternellement ça s’appellera le brexeternity.
Il me semble que ce brexeternity risque plutot de faire couler l’Union Europeenne, deja on ne sait que decider dans une Union qui l’est de moins en moins vu les crises économiques et sociales qui ravagent l’Europe, et on doit decider qui vote et qui ne vote pas aux prochaines élections. Comment concevoir que des citoyens qui veulent quitter l’Union européenne puissent encore participer à un scrutin qui définira l’avenir de la communauté ?  Alors Britain IN ou Britain OUT ?
Bref, c’est un tango à l’anglaise, un pas en avant deux pas en arrière. Vive le brexeternity.

19-01-17-teresa-may

Imaginons un couple qui a décidé de divorcer, le mari a decidé depuis 2 ans deja de quitter le domicile conjugal le 31 mars prochain, c’est proche, dans deux semaines, mais il n’a pas où aller et il lui est impossible de renégocier avec sa conjointe une nouvelle issue. Ca va barder !!


Oh rage! Oh désespoir! Oh richesse ennemie!

20 janvier 2019

L’équation qui crie à l’explosion des inégalités:

26 milliardaires = la moitié de l’humanité

Les 26 plus riches détiennent autant d’argent que la moitié de l’humanité

Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde.

La richesse de l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier.

Résultat les gilets jaunes, le brexit, la guerre civile autour de Trump,…. les 3 puissances occidentales sont en faillite et Jeff Bezos et ces 25 autres énergumèness en sont la source.

A l’autre bout du monde …. la misère.
Il y a AmaZone et l’autre Zone !

afp-b49eabfe9f6c5cc2bc95e7d1ccc96d8b0d11cdb7


la surprise du jour: BREXIT

24 juin 2016

 

Les Britanniques ont préféré croire aux promesses de reconquête de leur indépendance vis-à-vis de Bruxelles, mais aussi à celle d’arrêter l’immigration en provenance de l’UE

Le BREXIT c’est le retour à l’autonomie, du controle et de choix restreints mais plus réels, c’est la fin du bluff des fonctionnaires de Bruxelles qui donnent des ordres et consignes sans reflexion sur leurs conséquences désastreuses.
Le BREXIT c’est cultiver de nouveau son jardin, c’est chacun chez soi et le debut du combat contre la mondialisation sauvage des capitalistes qui detiennent 50% des avoirs sur terre.

Aujourd’hui il me semble qu’il y a plus d’espoir qu’hier sur terre.

Au suivant…. Trump, Marine Le Pen, au suivant … halte au pillage mondial au nom de la mondialisation

ob_022120_brexit-or-not-brexit