Ras le bol des gadgets électroniques auto

30 juin 2012

Fiables, oui, nos voitures tombent rarement en panne, elles tiennent bien la route, elles sont assez confortables et ont toutes plus ou moins une panoplie de gadgets ou accessoires électroniques. Gadgets électroniques la est le problème!

L’électronique installée dans nos autos pose problème: allumage sans clé, système de navigation, connectivité sans fil, etc, ainsi lorsque je dois adapter la clim et que je ne désire pas le systeme automatique proposé par le fabriquant, il me faut appuyer sur plusieurs boutons, certains contredisant d’autres, je dois me concentrer sur le systeme et me déconcentrer de la conduite.

En pleine autoroute, avertissement, un pneu est trop ou pas suffisement gonflé, il s’avérera que cela est du à la température. Je quitte Jérusalem ou il fait bon mais 50 km plus loin il y a une différence de 5-6 degrés en été et la ooops ça sonne subitement en pleine autoroute!
La première fois c’est la panique, la seconde c’est le souvenir de cette panique et la troisieme c’est surtout énervant, parce qu’on voulant annuler ce système électronique un autre se met en marche, cette fois des que je depasse les 50km/h, c’est la sonnerie d’alarme qui se met en marche.

Un ami m’a informé qu’à la sortie de Paris, juste à l’entrée d’un tunnel, alarme électronique car les senseurs de son véhicule ont repéré une petite différence entre le toit de l’auto et celui du tunnel. Tout le long du tunnel il a cru que c’était la collusion assurée!
Une autre qui avait égaré dans un centre commercial sa clé électronique n’a pu ouvrir la porte de son véhicule pour rentrer chez elle.
Combien d’autres ont éprouvé l’impérieux besoin d’installer un dispositif de détection d’empiètement de la ligne blanche sur la chaussée? Et qui d’entre vous aurait envie d’une caméra infrarouge pour rouler la nuit ou d’un assistant électronique pour garer votre véhicule ?

Tout ces gadgets sont d’une utilité contestable et cette complexité technologique, par ailleurs source de nouvelles pannes, fait encore grimper le prix d’achat du véhicule et surtout risque de déresponsabiliser l’automobiliste occupé ou préoccupé par les gadgets plutot que par la conduite et, de plus avec cette électronique, lorsque ça fait défaut, on tombe à la merci du concessionnaire qui s’en donne à coeur joie.

Et si je vous disais que cet article a été écrit dicté en conduisant et qu’il s’est auto-corrigé avant d’être publié, me croirez vous, non! Aujourd’hui c’est faisable au prix d’un accident de voiture, mais demain ce sera faisable au prix de quelques dollars/gadgets de plus et d’irresponsabilité que les Honda, Lexus, BMW, Mercedes et autres constructeurs nous obligent à consommer. Ral’bol des gadgets électroniques dans l’auto. Laissez nous choisir ce qu’on nous oblige d’acheter. Je regrette ma première voiture un audi 80: simple et pratique remplacée par sophistication et complexité.