Assad à Tel Aviv ou le graffiti de rue de Dioz

19 novembre 2013

A Tel Aviv, tout n’est pas que start-ups malgré les 67 sociétés israéliennes cotées au Nasdaq de New York.
Un graffiti de rue de Dioz est la pour pousser le public à entrer dans une galerie d’art.
Rien de moins que le chimiste Assad, il faut dire que l’on avait tendance à l’oublier ces derniers temps et qu’on peut le voir de toutes les couleurs suivant les couleurs gaz utilisés.
Le problème aujourd’hui n’est pas ce que l’on doit faire d’Assad mais plutôt que faire avec les gaz d’Assad, personne n’en veut et même l’Albanie refuse de les recevoir pour les détruire.

Publicités

Il vaut mieux ne rien faire que faire pour rien ou le theatre de l’absurde

28 août 2013

Réticent, Obama se voit obliger d’attaquer la Syrie.
C’est tout un scénario hollywoodien qu’il prépare, tout d’abord il annonce qu’il n’y aura pas d’attaque terrestre, mais uniquement des tomahawk sur des endroits stratégiques, que l’on n’attaquera pas le palais présidentiel, ni les endroits ou les russes se trouvent et que l’attaque ne depassera pas les 72 heures. Donc Assad a tout le temps pour vider les bases de ses hommes, de transférer ses armes stratégiques ailleurs. Il y aura du feu, du grabuge, mais rien de bien sérieux.
Bachar s’en sortira avec les mêmes capacités, Obama s’en sortira de l’obligation de réagir. Mais Obama le réticent n’aura convaincu personne.

Il vaut mieux ne rien faire que faire pour rien

C’est une tragédie que cette attaque au gaz sarin, cela devient une tragi-comédie après la réaction de représailles d’Obama. La représentation commencera par un SMS d’Obama à Assad  » j’attaque! es tu prêt ? Décidément nous sommes au theatre de l’absurde.


la Syrie comme reflet des tensions du Monde

11 juin 2013

La Syrie est au centre de l’info ces temps derniers, conflit entre sunnites et chiites, conflit entre forces terroristes du Hezbollah ou des ayatollahs iraniens et terroristes d’Al Quaida, conflit entre un Poutine qui veut prouver qu’il existe et un Obama qui existe et pour preuve son immobilisme et celle de l’Occident. La Syrie entre la Turquie islamisante et Israel spectatrice active et embrouillée, la Syrie qui voulait effacer le Liban de la carte et en est dépendant aujourd’hui.
Bref la Syrie 2013 est le reflet des tensions inter-arabes et des grandes puissances mondiales et régionales.
Et du nord d’Israel, à partir des bazars de Damas le monde entier peut subitement s’enflammer.
99 ans après la 1ere guerre mondiale, l’homme n’a vraiment rien appris, et je reviens toujours sur cette citation de Paul Auster

Ne sous estimez jamais l’importance de la guerre.
La guerre est l’expression la plus pure, la plus vive de l’âme humaine

pour confirmer que sur terre la Paix n’est toujours qu’un intervalle entre deux Guerres !


Ces hommes dangereux

21 décembre 2012

On a beaucoup parlé des hommes de l’année, Wired publie lui  un classement des 15 personnalités qui ont «détraqué» le monde dans lequel on vit. 

Beaucoup d’inconnus -du moins pour moi- dans ce top15, mais citons à la dernière place  Paula Broadwell, la femme par qui le scandale Petraeus est arrivé. Maîtresse du directeur de la CIA, elle a réussi l’impossible: 

«Elle a accompli ce qu’aucun adversaire du gouvernement des Etats-Unis ne pouvait faire: virer David Petraeus du gouvernement américain.»

Citons  aussi  à la 2eme place  Bachar el-Assad, actuel président de la République de Syrie. Depuis le début de la contestation de son régime, le bilan provisoire de la guerre civile est estimé à plus de 40.000 morts.

La première place revient à Kassem Suleimani, le chef des brigades al-Qods, l’aile armée du Jihad islamique palestinien et gardiens de la révolution iranienne. Un choix que Wired justifie:

«L’Iran doit être considéré comme le pays le plus dangereux de la planète. Et si vous étiez à la recherche de l’homme le plus dangereux de ce pays le plus dangereux, vous auriez du mal à trouver quelqu’un d’aussi impitoyable et d’aussi mystérieux que le général Kassem Suleimani.»

N’oublions pas Morsi, le nouveau dictateur et president  égyptien en 5 eme place, et Kaspersky celui du fameux anti-virus  en 8eme place qui travaille pour le FSB qui n’est autre que le  KGB russe.

Hommes dangereux, dégats imminents, attention !! Mais qui nous protegera ? le ciel ou Obama la farce de l’année.


4 scénarios pour la Syrie et les 4 derniers dictateurs arabes déchus

10 août 2012

4 possibilités semblent plus ou moins à probabilité égale possibles en Syrie:

1. Le régime d’Assad réussit à mater la rébellion.
2. L’Armée syrienne libre chasse Assad et réussit à faire la transition vers une état multiethnique et multiconfessionnelle.
3. Les insurgés remportent une victoire décisive et mettent en place un Etat autoritaire.
4. La Syrie éclate en plusieurs enclaves ou mini-Etats, formés en fonction de critères confessionnels ou ethniques.

Les spécialistes occidentaux qui considèrent, une fois Assad parti, l’arrivée d’une ère de stabilité et de liberté se font des illusions, tout comme ils en ont fait lors de la chute du régime de Saddam Hussein en Irak, de Ben Ali en Tunisie, de Kadhafi en Lybie, et de Moubarak en Egypte. Le monde arabe tend plus vers l’islamisme que vers la démocratie.

Et à propos le chiffre du jour: 100 , cela doit être le nombre de morts aujourd’hui, l’équivalent des médailles or, argent et bronze qui seront distribuées aujourd’hui au J.O, on y retiendra celui qui court vite, très vite Ursan Bolt et celui qui massacre vite, très vite le fils Assad.


L’ami Poutine, l’ami Bachar

26 mai 2012

Encore un jour de massacres, encore beaucoup de morts en Syrie, 110 hier à Hula parmi lesquels un nombre important d’enfants. Et la vie continue, le monde vous et moi au total 7 milliards de personnes sommes impotents. Nos dirigeant politiques d’Obama à Hollande, des rois arabes aux princes musulmans sont incapables de changer la donne face à l’ami Poutine, je dirais Raspoutine qui soutient l’ami Bachar.

Ces 2 amis tiennent en otage 7 milliards d’humains au  XXI eme siècle. Continuer à pourparler avec Poutine comme si rien n’etait c’est tout simplement permettre la dictature des tsars, permettre la terreur des totalitaires avec en plus le silence de la rue des  « frères » arabes de Rabat à Ryad. Incomprehensible, mais c’est surtout l’impotence des dirigeants politiques qui l’est ou tout simplement est ce de l’indifference, de la faiblesse, de la lacheté, de l’égoisme, de la peur bref tout ce qui definit un homme politique en 2012.
Quand aux « fréres » arabes, ils ne le sont que sur Facebook ou sur les forums dés qu’il s’agit d’attaquer les Juifs et Israel, ce sont de faux fréres plutot fréres virtuels que fréres de solidaritè.


le mot du jour: bain de sang

30 avril 2011

le mot du jour, de la semaine, du mois,  bain de sang : massacre d’un grand nombre de personnes.

et le mot d’hier, d’aujourd’hui, de demain, l’approche prudente, timide, hypocrite d’ Obama vis-à-vis de la Syrie.