Lectures d’étè avec Douglas Kennedy (suite 2), sur l’argent

17 juillet 2012

L’argent: la drogue la plus trompeuse qui soit, car elle nous donne l’illusion de pouvoir controler notre destin. Un vrai mensonge.

J’en suis venue à comprendre que la maniere dont vous considerez l’argent, dont vous controlez ses flux et dont vous le laisser vous controler- car c’est toujours ce qui finit par arriver- est un trait de caractère qui s’acquiert très tôt.

La se trouve l’avantage de ne pas avoir beaucoup d’argent: on apprend à mener une vie intéressante sans nourrir des besoins incessants.
C’est seulement quand on commence à gagner beaucoup que l’on se retrouve convaincu de la nécessité de se procurer des choses auxquelles on ne pensait même pas auparavant, et une fois qu’on les a obtenues, on se met à convoiter ce que l’on a pas encore; une insatisfaction permanente s’ensuit, tandis que l’on se découvre prisonnier du desir d’acquerir toujours plus, de sacrifier à cette pulsion consumeriste que l’on sait, dans les moments de lucidité, uniquement destinée à colmater les fissures de son existence. Et ensuite on essaie de se raconter que cette avalanche de biens matériels finira par étouffer le doute et la mélancolie a l’oeuvre dans toute vie humaine.

Mon flirt éphémère avec l’aisance matérielle avait irrémédiablement contaminé ma vision du monde.


Douglas Kennedy
sur l’argent
sur la peur


de Madoff a Mybloff

25 décembre 2008

Si vous ne savez plus à qui vous fier… voici un avis sur la question ….Faites-moi confiance ! Je ne suis pas Madoff.
porte-cle
Ce porte clé est mis en vente sur le net, mais cet article est -je cite:
« Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s’il le sera. »

Dommage , il semblerait que la réponse se trouva sur le verso du porte-clé.
On ne peut donc que spéculer:
a personne, a soi-meme, ou peut être Madoff ou encore Mybloff.