Les migrants de Jerusalem comme symbole mondial

8 janvier 2014

Ces migrants manifestant à Jerusalem ne sont que le symbole des migrants du SUD vers le NORD, symbole de la recherche d’un coin de paradis qu’il soit en Australie, à Ceuta & Melilla, à Lampedusa, ou encore chez l’oncle Sam.
Malheureusement partout ils sont refusés et parfois volontairement coulés en mer.
La Terre appartient à tous les hommes, mais les Nations sur Terre ne s’interessent qu’a leurs citoyens et non a leurs con-citoyens consideres comme etrangers.

Rien n’arrete(ra) ces flux migratoires vers l’espoir d’un avenir meilleur, d’un coin de « paradis » comparé à l' »enfer » dans lequel ils sont nés.
Chaque migrant africain est un drame, une histoire, un désespoir et un espoir.

Malheureusement ce probléme depasse les capacités d’accueil d’un NORD en crise économique. Qui a dit que l’enfer c’est les pauvres.