Les déserteurs

Non je ne vais pas vous parlez du Déserteur de Boris Vian
« Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps
Je viens de recevoir »

Ça c’est le bon déserteur qui refuse la guerre, les morts.
Il existe un autre genre de déserteur, c’est le politique celui qui se présente sous une étiquette sociale, religieuse, politique et qui ayant reçu l’appui aux élections décide alors de retourner sa veste, abandonner son camp politique et rejoindre le camp opposé.
Ces déserteurs n’ont pas manqué après ces dernières élections en Israel, que ce soit madame Levy-Abecassis de Gesher, Amir Perez du parti travailliste qui a même rasé sa fameuse moustache avant les élections pour nous prouver qu’il ne se joindrait pas à Bibi Natanyaou, et même un député de la droite nationaliste. Eux et bien d’autres ont décidé de passer le rubicond et appuyer un premier ministre accusé de corruption et en attente de jugement. Tous l’ont fait sous prétexte d’urgence sanitaire due au Corona mais tous ont eu droit à un ministère souvent « bidon » avec voiture et secrétaire.
Ce sont des déserteurs, mais leur comportement minable n’est rien comparé à la traîtrise du chef de file de Bleu&Blanc כחול לבן et ancien chef d’État major Benny Ganz qui avait l’appui de 62 sur 120 députés pour destituer Bibi, mais a lâché ses alliés et a trahi la confiance de tous ceux qui comme moi ont voté pour lui dans l’unique but de renverser Bibi.
Je n’ai pas d’autre mot que de le considérer comme traite.
On connaît la citation « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge ! »
Ganz nous a trahi, a trahi des valeurs et s’est prosterné devant Bibi, aucune raison logique à son retournement si ce n’est la promesse non-promesse de Bibi de lui laisser être 1er ministre dans 18 mois.
Dans l’état des choses je préfère encore Bibi comme 1er ministre qu’un Ganz impotent, perdu dans le monde chaotique de la politique.
Il suffit de revoir sa manière de se courber et faire la révérence à Pampeo

1563399752

cette semaine pour vite s’apercevoir qu’il a perdu les pédales et que cet homme comme 1er ministre d’Israel est dangereux pour notre sécurité. Encore une fois « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis ». Vivement Bibi même corrompu! Qui l’eut cru que moi aussi un jour je préférerais déserter mes idées et mes opinions politiques plutôt que m’incliner et me courber devant Benny.

PS: Cette ruée de politiciens vers le magicien Bibi signifie que beaucoup d’hommes politiques en Israel n’ont plus de principes, sont corrompus et se font acheter par un job de ministre. Que faire, il semble que c’est plutôt minime devant le grand inculpé pour corruption. Bibi a instauré des nouvelles normes de valeurs, donc pour ces politiciens, sur l’échelle des valeurs Bibi, déserter et trahir c’est des peanuts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :