Montreal infernal

Oubliez tout ce que j’ai dit sur le bon vivre à Montreal, c’est du passé, c’est dépassé et pour cause les bouchons partout, le trafic infernal ou rien ne bouge et tout est bloquè.
Aller direction nord vers Laval devient impossible, direction sud pas mieux, traverser le pont Champlain est un cauchemar et impossible d’échapper à l’enfer de la 15 et de Decarie. La police a disparue et les chauffards en tension sont eux en pleine extension et expension.

Le bon vivre Montreal c’est du passé. Que faire si chacun a son 4×4 achetè à credit et qu’il conduit seul sans passagers. Montreal 2017 c’est plus de voitures, c’est des plus grandes voitures, c’est infernal, rouler devient une punition.

Et tout à credit! Lorsque j’ai proposè de mettre une somme personnelle pour echanger ma voiture, le concessionnaire m’a regardé ebahi  » mais pourquoi ? vous avez un credit 0% alors ne depensez pas votre argent ».
Je lui ai repondu « oui mais au prochain crash financier generalisè qui ne saurait tarder je prefére payer aujourd’hui plutot que me retrouver demain sans argent car la banque en faillite m’aura devalisè d’un cotè mais ma dette elle subsitera’

9d6f2fc9abb2_0
Voila, la solution des bouchons à Montreal ce sera le jour ou les dettes des particuliers les contraindra à se separer de leurs 4×4 car ils n’auront plus de quoi payer les mensualitès. Adieu 4×4 mais la dette du 4×4 elle subsitera!

======
Sur le même sujet lire: http://www.journaldemontreal.com/2017/09/16/larnaque-quebecoise.

j’ai traversé l’Ontario ainsi qu’une dizaine d’États américains et je n’ai vu de photo-radars nulle part ni de zones à 30 km/h sur de grandes artères.
On nous fait croire que c’est pour notre bien, pour notre sécurité. C’est de la pure foutaise. Ça fait très longtemps qu’il n’y a personne qui se soucie réellement de notre bien. C’est de l’arnaque pure et simple.

Me semble qu’il n’y a pas si longtemps, Montréal faisait l’envie de bien des métropoles. Dans les années 1960, on a amené une équipe de baseball majeur dans un petit stade de 12 000 personnes parce que quelqu’un y croyait. On a eu les Olympiques et, malgré le fiasco du stade, ça nous a mis sur la map des grandes villes du monde.
Tout le monde enviait notre vie nocturne et notre façon d’accueillir les gens. Le Québec était the place to be. Nos dirigeants étaient des rêveurs et ils allaient au bout de leurs idées. On est d’accord pour dire que, parmi nos politiciens présentement élus, aucun ne mérite sa statue.
Quand j’ai commencé à faire de l’hu­mour, on riait de ce qui se passait ailleurs. Aujourd’hui, on peut faire un show complet juste sur ce qui se passe ici.
Évidemment que tous les pays que j’ai visités ont leurs problèmes, surtout nos voisins du Sud avec le clown au pouvoir. Mais il y a une chose que j’ai remarquée dans tous les endroits que j’ai visités : les gens étaient fiers et souriants. Je ressentais une légèreté qui, tristement, semble être en train de disparaître ici.
J’aimerais sentir qu’on a la volonté politique de se rehausser et de faire partie des grands. J’aimerais non seulement qu’on prenne exemple sur ce qui se fait de mieux ailleurs, mais que les autres prennent exemple sur nous. Sérieux, donnez-nous juste une lueur d’espoir, parce que, pour l’instant, notre grande force au Québec, c’est qu’on est capable de rire et de pleurer en même temps.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :