« Je n’ai rien contre le Vietcong, aucun Vietnamien ne m’a jamais traité de nègre »

La phrase celèbre de Mohamed Ali alias Cassius Clay surnommé aussi « the greatest », le plus grand boxeur du XXieme siécle et décédé hier. A l’époque seul un boxeur pouvait gagner des millions de dollars au sport, les footballeurs et autres se contentaient de miettes. Avec lui la boxe est devenue momentanement un art.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :