Noah Eyal, mon émoi et moi

Quelle histoire! Retrouver l’assassin du viol et meurtre de Noah Eyal 16 ans plus tard cela m’a bouleversé et soulagé à la fois.
En février du siècle dernier (1998!) Noah avait raté le dernier bus pour rentrer chez elle après une séance au cinema et avait pris un trump fatidique qui lui a coûté la vie.
Cette histoire m’avait à l’époque bouleversé pour 2 raisons, d’abord Dr Eyal son pére était mon dentiste et durant des années je me rendais régulièrement chez lui et, en un sens c’est grâce à lui que mes dents sont en vie et en action jusqu’aujourd’hui, il m’avait placé 4 ponts dentaires impeccables soit 12 dents, il m’a ainsi sauvé mon systeme dentaire car aujoud’hui ces dentistes modernes et paresseux m’auraient échangé sans problèmes d’âmes mes 12 dents contre 12 implants.
J’appréciais beaucoup Dr Eyal pour son honnêteté, son travail parfait et son sens de l’humour particulier qui me permettait d’oublier mes réticences face au grésillement des machines dentaires ( ouille c’est un bruit qui me donne la chair de poule des que j’y pense).

Pensez bien que lorsque j’ai appris qu’il s’agissait de sa fille j’ai été doublement choqué.
De plus la presse de l’époque avait annoncé que la voiture de l’assassin etait une Ford modèle 1985, donc considerée en 1998 comme un vieux modele.
Voila qu’un matin, pressé pour me rendre au travail, en traversant le village d’Abbu Gosh, je remarque une voiture Ford 85 stationnée juste à l’endroit ou se trouve aujourd’hui le grand restaurant libanais.
Pressé comme je l’étais à l’epoque ce flash visuel de la voiture me marque mais deja je suis sur l’autoroute en direction de Jerusalem avec impossibilité de faire demi tour.
Les jours suivants j’essaie sur le même trajet de retrouver cette voiture au même endroit mais elle a disparu, ma memoire me ramène à quelques temps auparavant, quelques jours ou quelques semaines je ne saurais dire quand exactement, en sens contraire en rentrant à la maison et traversant le village d’Abu Gosh, une vieille voiture blanche avec plusieurs jeunes à l’interieur klaxonnent sans cesse, font les fous sur la route et tout le long du village ne pouvant les doubler je suis obligé de les suivre. J’ai râlé ce jour la, mais surtout la vitre arrière de leur taco était remplie de stickers, or justement la presse avait annoncé que la vitre de la voiture du trump fatidique de Noah était remplie de sticker.
Nous sommes en 98, l’internet n’est qu’à ses débuts mais moi les hyperlinks c’est mon domaine, et malgré les flous de ma mémoire je conclus, sticker sur la vitre, voiture ford ancienne donc c’est la voiture et l’assasin doit être un resident d’Abbu Gosh. Mon imagination !
J’ai beaucoup hésité ensuite, fallait il contacter le Dr Eyal ou la police, les mettre sur la piste mais poltron paresseux et cartésien que j’étais a l’epoque (aujoud hui je suis moins poltron, plus paresseux et moins cartésien, est ce mieux ?!!!! ) j’ai laissé le temps passer et surtout je me suis dis qu’il valait mieux éviter la police qui ne cherche qu’ à accuser n’importe qui et l’histoire du malheureux Baranes que l’on avait accusé à tort dans une histoire identique me pousse à laisser tomber. On est à une époque ou la police a très mauvaise presse.

Mais durant ces 16 années depuis 1998 j’ai souvent eu des remords me disant que peut être j’aurais contribué à arriver à l’assassin. Donc le fait que l’assassin présumé ne soit pas d’ Abu-Gosh comme mon imagination me le faisait croire me soulage. Tout n’était que dans ma tête!

Mais surtout je suis soulagé qu’après toutes ces années la police ait mis la main sur le présumé assassin avec pour preuve son ADN. Il a 38 ans. Il en avait 22 à l’époque, Noah n’avait que 17 ans et ils étaient voisins à Ramot.
Il semblerait que le père de l’assassin ait été arrêté en 2008 pour violences conjuguales, la police s’apercoit que son ADN ressemble mais n’est pas identique à celle retrouvée en 98 sur les lieux du crime. Il a fallu ensuite 6 ans pour faire un cross et arriver à son fils aujourd’hui marié et père de 2 enfants. J’imagine le choc de sa femme d’apprendre que son mari est un assassin. Cela doit être terrible et inhumain.
Mais la bête humaine présumée -car mefions nous des erreurs policieres- est derrière les barreaux et il est admirable et incroyable que les techniques modernes permettent de compenser les incompetences ou insuffisances des méthodes de l’époque. Et dire, je ne sais comment la police a poussé l’assasin presumé à cracher pour ensuite en analyser l ‘ADN. Quel crachat!

PS: à propos il y a tout juste un mois une même histoire en France, un Landais de 56 ans, marié et père de deux enfants est arrêté à Retjons et avoue en garde à vue le meurtre de Christelle Blétry, tuée de coups de couteau fin 1996. Des traces ADN retrouvés sur les sous-vêtements de la jeune femme désignent cet homme condamné par ailleurs en 2004 pour tentative d’agression sexuelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :