Oh rage, oh désespoir, oh smartphone ennemi : Look Up, Lèves les yeux

J’ai 422 amis et pourtant je suis seul.
Je leur parle tous les jours et pourtant,
Aucun d’entre eux ne me connait vraiment.

J’ai pris du recul et j’ai ouvert mes yeux
J’ai regardé autour de moi et réalisé
Que les réseaux que nous appelons sociaux ne sont rien mais,
Quand nous ouvrons nos ordinateurs, c’est nos portes que nous fermons.

Toute cette technologie que nous avons n’est qu’une illusion
Communauté de camaderie, sentiment d’inclusion et pourtant
Quand vous vous éloignez de ce dispositif de l’illusion
Vous vous éveillez pour voir un monde de confusion,
Un monde où nous sommes esclaves de la technologie que nous maitrisons.
Où l’information est vendue par quelques riches batards avides
Un monde de l’intérêt personnel, de l’image de soi, de l’autopromotion.

Là nous partageons tous nos meilleurs morceaux,
mais laissons de coté nos émotions.

Nous sommes comblés quand nous partageons chaque expérience.
Mais est ce pareil si personne n’est là ?
Soyez là pour vos amis et ils seront là aussi.

Etre seul n’est pas le problème
Laissez moi juste insister, quand nous lisons un livre, peignons une image ou faisons quelques exercices, nous sommes productifs et présent, et non pas réservé et solitaire.

Quand tu seras en public et que tu commenceras à te sentir seul
Mets tes mains derrière la tête et range ton téléphone
Tu n’as pas besoin de regarder ton menu ou ta liste de contact
Parle juste à la personne à côté de toi et apprends à coexister.

Je ne peux pas supporter le silence d’un train de banlieu occupé,
Oû personne ne veut parler, de peur de paraitre fou.
Nous devenons insociables et ce n’est plus satisfaisant
d’engager la conversation avec quelqu’un et de le regarder dans les yeux

Nous sommes entourés d’enfants qui depuis leur naissance
Nous ont regardés vivre comme des robots en pensant que c’est normal

C’est peu probable que vous soyez le meilleur papa du monde si vous ne pouvez pas distraire un enfant sans un iPad.

Lorsque j’étais gamin, je n’étais jamais à la maison
J’étais dehors avec mes amis,
Sur nos vélos on se baladait,
J’avais des trous dans mes pantalons jusqu’à mes genoux,
Nous construisions nos propres cabanes dans les arbres.
Maintenant le parc est tellement calme que ça me donne des frissons.
Nous ne voyons plus d’enfants dehors et les balançoires sont toujours suspendues
Il n’y a pas de corde à sauter, pas de marelle, aucune église et pas de clocher

Nous sommes une génération d’idiots du smartphone et de personnes muettes.

Laisse derrière toi ces distractions
Lève ta tête (look up) et lâche ton téléphone
Eteins tous ces appareils

Juste une réelle connexion, c’est tout ce qu’il te faut
Arrête de regarder cette vidéo.
Et vis la vie en vrai !

PS: tiré de la video de Gary Turk qui dénonce les travers de notre société 21eme siècle hyper connectée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :