Prends l’oseille et tire toi

Interrogé sur la position de Washington sur la Crimée, rattachée en mars à la Russie, M. Kerry a déclaré : les États-Unis «n’ont pas renoncé, mais nous ne sommes pas venus (à Genève) pour parler de la Crimée».

Voici la preuve que la Crimée sera sacrifiée pour avoir la tranquilité en Ukraine. Poutine a bien joué son tour, il empoche la Crimée contre une promesse de ne pas s’attaquer à l’Ukraine.
Cela arrange Obama, cela arrange les européens desemparés et avides d’echanges commerciaux, cela arrange le monde. Poutine 1 – Obama 0, mais le principal est pour ce dernier de pas perdre la face. En fin de compte on ne comprend pas comment Kroutchev avait offert sur un plateau la Crimée à l’Ukraine. Poutine n’a que reprit cet inestimable cadeau.
Mourir pour la Crimée, mourir pour des idées, l’idée est tres mauvaise en 2014.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :