impressions américaines 2014

Me voici de retour apres ce court sejour (relatif bien sur, beaucoup vous diront que 24 jours est un long sejour) à Miami. Je retiendrais d’abord le nombre important de grues et tracteurs en action, et quand la construction va bien tout va bien, les prix de l’immobilier sont en hausse et des mafios russes investissent 4 millions de dollars pour un condo a Sunny Isles au bord de mer. D’ou provient cet argent ? cela ne semble pas trop interesser l’oncle Sam. N’oublions pas que ces complexes sont une source d’emploi pour des milliers d’américains, depuis le valet (encore ces valets, impossible de leur échapper et il faut casquer des dollars pour chaque stationnement) jusqu’aux hommes de sécurité qui vous suivent à la loupe lorsque vous sortez votre chien et attention si vous osez le poser par terre dans l’immeuble dans l’ascenseur et même parfois sur les escaliers de l’entrée secondaire de l’immeuble! Tout ces dizaines d’employés qui oublient parfois qu’en réalité c’est vous par vos frais (exagerés) d’entretien qui les employez! voila l’Amerique , il y a le riche, le proprietaire et des milliers de personnes classe moyenne à son service. Malheur à qui n’a pas les moyens en Amerique, les banques ne cherchent qu’à vous arnaquer et exigent un dépôt allant entre 2500 et 15000 $ pour vous exempter de frais mensuels, autant dire qu’ils prennent à vie cette somme énorme puisque vous ne pouvez pas l’utiliser! Capitalisme pur sans regulation bancaire comme nous en sommes habitués au Canada ou en Israel.

A Miami, il fait toujours très beau, les plages et surtout la couleur verte ocre de la mer vous font tout oublier, qu’importe le changement climatique et New York qui sous sa énième neige cet hiver ressemble plutôt à Montréal. Sécheresse en Californie et en Australie alors qu’en Israel après l’ouragan inhabituel de décembre pas une goutte d’eau cet hiver.
Le monde est dingue mais la météo l’est encore plus.

Retour à Miami, retour aux USA, l’économie va trop bien chez l’oncle Sam, qu’importe les pays du Bric en crise, qu’importe la Syrie, l’Ukraine. L’armee américaine rétrécit à vue d’oeil. La marque d’Obama est bien la.
Apres lui le monde se réveillera, un autre monde avec les USA en tête du peloton économique et a la queue-leu-leu du peloton militaire. Et moi qui croyait qu’économie et force militaire allaient de pair.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :