Jean Rochefort sur notre époque

Aujourd’hui, nous sommes dans une période que je trouve assez cruelle: il y a l’angoisse de ne pas gagner sa vie, de ne pas réussir. Cela donne un relationnel qui n’est pas toujours très sincère. Les hommes sont plus préoccupés de trouver «la situation» que d’envisager l’amour. Je constate qu’il y a une absence de rêve. Nous, nous pensions que le monde allait changer et être formidable. Nous étions certains que la télévision ferait qu’il n’y aurait plus de guerre. Nous rêvions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :