Embrasser la vie

Chez mon bouquiniste d’occasions à Jérusalem, je suis tombé par hasard sur « Embrasser la vie » de Christine Arnothy. Je n’avais jamais entendu parler d’elle auparavant, ce livre est une biographie qui vient saluer sa jeunesse et parler de la France d’après guerre.
Difficile de commencer par la fin, c-a-d de lire une biographie plutôt que les oeuvres surtout quand il s’agit d’un écrivain traduit dans le monde entier et dans le peloton de tête des auteurs publiés dans le Livre de Poche.

Le style est limpide, l’histoire intéressante et m’a permis de connaître l’histoire d’un grand résistant, Claude Bellanger.

Mais je n’ai pu m’empêcher en suivant les péripéties de l’auteur de la comparer à Carla Bruni ou aux belles russes qui sont championnes pour « attraper un mec » et ainsi remonter l’échelle sociale, et le lâcher lorsqu’un mec plus intéressant financièrement / politiquement se présente à l’horizon. « Luxe ,calme et volupté »

Saluons le coté laïque et humain de l’auteur, je cite:

« Ma mère nous épuisait avec la question du baptême. Sa conversion (du judaïsme) au catholicisme avait fait d’elle une militante des rituels chrétiens.
Elle nous harcelait pour savoir qui serait le parrain, la marraine quand et dans quelle église le baptême aurait lieu.
Le fait que Claude était laïc et moi en plus détournée de ce genre de mise en scène, créée par les êtres humains pour mieux les opprimer, nous causait des ennuis à n’en plus finir.

Je ne peux m’empêcher aussi de citer les antisémites des années 50 juste après la Shoah. Ne serait-ce que pour ce passage le livre de Christine Arnothy mérite d’être lu.

Dans votre pays (la Hongrie) , dit-il, décontenancé par le mot « boutique, le commerce était entre les mains des Juifs. La-bas, les Juifs sont partout.
– Il y a eu une foule de martyrs, de morts en déportation. Connaissez vous les chiffres approximatifs des survivants du ghetto de Varsovie ?
– Qu’importe
– Qu’importe ? c’est atroce.
– Ne vous en faites pas à ce point, il en reste a t-‘il dit.

embrasser la vie

Comme elle le dit si bien:

Il n’y a que les maniaques de leur propre ego qui ont des certitudes instantanées

Les gens intelligents eux ne revendiquent pas la connaissance de la vérité, ils doutent, malheureusement aujourd’hui religieux, politiciens, et extrémistes de tout bord osent prétendre détenir la vérité, ce mensonge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :