Affaire Zeitouni, ça avance lentement mais surement

Le dossier de la police israélienne transmis en début de cette année à la justice française devrait en effet être entièrement traduit d’ici à quelques semaines. Ce travail qui a mobilisé deux traducteurs et qui, semble t-il, a été compliqué à accomplir en raison des multiples pièces fournies, constitue la dernière étape avant que le juge parisien, saisi de l’affaire, décidé du sort de Claude Khayat et d’Éric Robic.

Par ailleurs, le magistrat devra aussi déterminer les responsabilités entre les deux hommes. Claude Khayat qui s’est, dès le début, présenté comme le chauffeur de la cylindrée pourrait revenir sur ces premières déclarations. Selon les rumeurs persistantes dans le dossier, il s’était accusé en échange d’une somme qu’Éric Robic aurait accepté de verser pour effacer une dette auprès d’une organisation mafieuse.

Ça avance lentement mais surement.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

 – Jamais deux sans trois

 – la Belle et la Bête ou la justice en mode Facebook
 
 – Wanted

 – Les larmes de crocodile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :