Lectures d’étè avec Douglas Kennedy (suite) , sur la vie à deux

Toute relation conjugale finit par tourner d’une manière ou d’une autre à une lutte de pouvoir. Meme si on est résolu à ne pas imposer ses vues à l’autre, on essaie toujours, sans en être conscient, d’orienter la dynamique du couple dans la direction que l’on souhaite.

Lorsqu’on vit sous un même toit, on se dispute facilement, et classiquement, à propos de menus details de la vie à deux. alors que partager l’intimité de l’homme que l’on aime, de 4 a 7 heures, trois fois par semaine seulement, suffit à conférer à ces moments une réalité particulière, d’une qualité rare, justement parce qu’ils n’appartiennent pas à la réalité.

Douglas Kennedy
sur l’argent
sur la peur
sur le bonheur
sur le mensonge
sur la haine
sur les vetements
sur les psys
sur la perception
sur l’incertitude
sur les mots

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :