Lectures d’étè avec Douglas Kennedy (suite) , sur la perception

Regarder, interpreter ce que le monde nous offre détermine en grande partie le cours de notre existence. La perception est la source de tout. Chacun de nous choisit la manière dont il ou elle veut considérer la réalité. Cette perception se transforme avec l’age, certainement, mais nous restons toujours conscients qu’il y a au moins « 13 façons de regarder un merle« . Comme tant d’aspects de la vie qui se situent au-dela du constat empirique, il n’existe pas d’unicité de point de vue. Là encore, la subjectivité domine.

Notre façon de voir une chose détermine ce que cette chose représente pour nous.

Et peut être que la seule possibilité d’échapper à une realité imposée, c’est d’accepter le fait que nous devons nous débrouiller pour réinterpreter ce que nous avons sous les yeux chaque jour.

Douglas Kennedy
sur l’argent
sur la peur
sur le bonheur
sur le mensonge
sur la haine
sur les vetements
sur les psys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :