Lectures d’étè avec Douglas Kennedy  

« Quitter le monde »,  un roman fleuve de 800 pages, un excellent roman à lire sur la plage ou sous l’ombre d’un peuplier. Mais ce qui est intéressant  avec Douglas Kennedy en parallèle de la narration, c’est le coté social, philosophique de l’auteur, sur les choses de la vie: l’argent, le bonheur, Dieu, les mensonges, la peur….
Donc si nous n’avez pas la force de lire 800 pages, ou même si vous l’avez lu, en voici les idées maitres par citations interposées, comme quoi le romancier, au sens respectable du terme, est avant tout un sociologue, un psychologue et un philosophe.

« Quitter le monde » est un roman qui parle au lecteur.
Comme il le dit lui même   » La question n’est pas qu’un roman soit accessible ou non, c’est qu’il ait quelque chose à apporter aux autres.  »

Toutes ces citations (à venir) made in Douglas Kennedy sont  philosophiques sur le sens des valeurs et des choses de ce monde. Son superbe roman « Quitter le monde » aurait très bien pu s’appeler « Le sens du monde« . Ses citations sont un bréviaire de philosophie, à lire en été et à méditer/appliquer dès la rentrée.

A suivre….
sur l’argent
sur la peur

One Response to Lectures d’étè avec Douglas Kennedy  

  1. […] Quitter le monde sur l’argent J'aime ceci:J'aimeBe the first to like this. […]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :