Le tueur au scooter et le sombre XXIeme siécle

« On est plutôt sur l’hypothèse d’un même auteur, avec des actes prémédités, organisés et réfléchis »

On connait sa moto, on connait son arme, on ne connait pas encore son motif, mais le tueur au scooter affole juifs, arabes, chretiens, laiques, bref TOUS.
Chacun se sent visè  à Toulouse , à Montaubon, dans les environs,
Tel est le visage de la terreur, mais que dire de la terreur antisemite?

Je cite un temoin: De mauvaises blagues juives disent que les Juifs sont paranoïaques. Mais nous avons quelques raisons de l’être. Partout en France, les écoles juives vivent derrière des portes grillagées. C’est une situation inacceptable, mais que nous finissons par accepter.» Et d’ajouter: «Pour nous, vivre avec les menaces de mort, c’est le quotidien. Il n’y a qu’à voir ce qu’on lit dans la presse de certains pays ou sur Internet.

Toulouse n’est malheureusement qu’un point de plus sur la carte du monde ou l’on tue des enfants uniquement parce qu’ils sont Juifs.
Si le monde entier, vous,  moi, lui ne combattons pas cette horreur, que dirons nous du monde du XXIeme siecle ? Qu’il est aussi cruel que le moyen age, aussi aveugle qu’à l’époque des pogroms, aussi horrible que le XVeme siecle avec l’ Inquisition et qu’il se rapproche à grands pas du XXieme siecle de la Shoah. Arretons, cessons, combattons la bête humaine qui est en nous.
A voir, à entendre ces tueries, je me dis que nous ne sommes pas en 2012, mais plutot en 1012, en l’an 12 , en l’an 2012 avant JC.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :