Atterrir à Miami

Atterrir à Miami,

Et se retrouver,
Sans internet car le modem ne fonctionne pas,
Sans tel cellulaire car l’operateur n’est pas americain,
Sans tel fixe car le proprio ne l’a pas installé,

Sans, sans, sans, il ne reste plus qu’à se refugier sur la telé,
Nbc, pas interessant je change de station, plouf! Plus de telé non plus!
Decidement sans internet, sans tel, sans telé, vous voila à Miami aux temps modernes, mais sans technologie, vous voila à l’ere prehistorique tout hysterique car pas moyen de contacter familles, amis et reseaux sociaux.
Et surtout n’allez pas chercher un telephone publique, ils n’existent pratiquement plus, c’est obsolete! 
Ne reste qu’à trouver un Starbuck pour pouvoir se connecter, et cesser de ressentir ce malaise de deconnexion du monde, de la techno, de l’ere moderne.
Mais comment trouver un Starbuck si votre Google maps n’est pas connecté !!!
Heureusement il reste un GPS auto, un vieux machin qui fonctionne sur un briquet pour vous mener au café !

Jamais un café Starbuck que je n’appreciais pas dans le passé n׳aura eu si bon gout, l’arome du contact, la saveur du rapport, la chaleur du…
Bon va falloir repartir à zero, avoir un tel mia-for-mi , et de là
telephoner pour reparer modem, internet, cables, satellites et autres modernités en passant, car je vous signale  que l’air conditionne a cesse de fonctionner, que la chasse des toilettes fait des siennes, 
Pour tout dire du seizieme etage qui domine l’ocean, je suis venu à Miami pour profitter de la mer, du soleil mais aujourd’hui il fait grisatre, venteux, un micro ouragan tout bouge, tout s’envole, 
J’ai bien atterri à Miami apres un vol de plus de 15 heures, mais maintenant c’est un atterissage de choc.

Il faud dire qu’au Art Basel Miami Beach, la foire de l’art contemporain un tableau de machin s׳est vendu  a 500000 dollars. Miami, l’Amerique, le pays du pognon ou l’on oublie qu’il y a des gens qui n׳ont pas les moyens.

Bienvenue à Miami, et n’oubliez pas que dans la vie vous pouvez tout programmer  mais un petit bug peut tout remettre à zero.

Publicités

One Response to Atterrir à Miami

  1. BLANCHARD andree dit :

    voilà un récit plein d’humour..cette lecture m’a fait sourire, j’ai eu l’impression que c’était une de mes aventures quand je voyage..je croyais être la spécialiste des catastrophes en périgrination. bienvenue au club, Gérard.
    félicitation pour l’écriture de ce texte.j’ai adoré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :