l’ Obama que wikileaks ne dévoile pas

Les fuites et la publication des cables diplomatiques sur wikileaks sont une attaque frontale contre l’Amérique, une gifle au département d’Etat et Hillary Clinton à sa tête, un affront pour tout américain et Obama en premier.

Pour beaucoup moins que cela dans le passé les Etats Unis réagissaient. On se souvient que des espions ou des personnalités ont été kidnappées ou tuées dans le plus grand secret parfois (irangate), mais aussi publiquement. On se souvient du bombardement aérien sur Khadaffi en avril 1986 lorsque cent soixante bombardiers américains lâchèrent soixante tonnes de bombes sur la Libye.
Apres le 11 septembre, il y a eu les attaques sur Tora Bora jusqu’a la disparition/mort de Ben Laden même si les américains ne l’ont jamais à ce jour avoué.

Mais à mon grand étonnement, cette attaque cybernetique contre les Etats Unis les laissent dans un grand embarras mais surtout incapables de trouver une réponse adéquate: un James Bond 007 en action, un drone en mission ou « placer un contrat » sur la tête du fondateur de Wikileaks, Julian Assange comme certains hommes politiques internationaux ont osé le dire, un ultimatum aux 5 journaux qui publient ces documents volés, ou encore la destruction pure et simple du site wikileaks.
Chose certaine, c’est une nouvelle façon d’écrire l’histoire qui démontre la force du web à l’échelle planétaire. Le web devient une puissance incontournable en même temps qu’un terrible danger.


Et si le web est une puissance, c’est une puissance qui a osé s’attaquer à la superpuissance mondiale, et je remarque que pour ce petit épisode le président Obama est encore sous l’effet des 12 points de souture à la suite de sa blessure lors d’un match de basket. Son impotence et son manque de réactions m’ inquiètent plus que la publication des documents volés.

Obama a peur de prendre une décision sévère, il veut jouer « fair play » donc se paralyse et indique qu’en cas de crise plus sévère un jour, il ne saura pas prendre ses responsabilités. Le roi est nu, le roi est impotent, alors ne nous étonnons pas de l’épisode wikileaks.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :