La gastronomie française et la cuisine de Golda

A la suite du remaniement ministériel, j’ai remarqué pour la 1ere fois que les cuisiniers et les cuisines étaient à l’honneur, les cuistos (des dizaines par ministère !) pour applaudir un ministre sortant, les cuisines pour la visite faite au ministre entrant.
C’ est à croire que l’élément cuisine est au coeur de la politique française, plus important que le cabinet du 1er ministre.

A propos, la première a avoir tout réglé dans sa cuisine était Golda Meir, mais elle mettait vraiment la main à la pâte, c’était « on discute politique en cuisinant« . Ce n’était pas si appétissant d’après ses ministres Moshe Dayan ou Abba Eban mais il y avait des résultats politiques.
Chez les ministres actuels c’est avant tout «  on se régale avant de passer à la politique, peu importe les conséquences« .

Et, hasard du calendrier, le jour même du remaniement la gastronomie française est déclarée patrimoine de l’Humanité.
On peut introduire un monument dans le patrimoine de l’humanité c’est inchangeable, mais la gastronomie est une question de goût, d’époque, de styles. Il n’existe pas de gastronomie française (essayez donc de la définir!) mais des gastronomies francaises, alors pourquoi ne pas inscrire aussi le macDo ou le couscous marocain comme patrimoine de l’humanité.
Tout ce qui touche à la bouffe, bonne ou mauvaise est le patrimoine de l’humanité !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :