L’Été meurtrier – ép. 2- Montreal

J’ai demandé aux anciens, aux plus anciens Montréalais que moi ce qu’ils pensaient de ce juillet particulièrement chaud et humide, du 26 a 33 ressentis comme 33 a 43 degrés, et la réponse fut unanime, du jamais vu, du jamais ressenti. Le seul refuge des habitants qui n’ont pas l’air conditionné et pour ne pas griller dans des maisons en bois, c’était le volant ou le mall tous deux conditionnés. Les gens s’endormaient paisiblement affaissés et je me rendais compte qu’ils n’avaient guère du fermer les yeux dans la chaleur de la nuit.
Et meteomedia donnait comme prévision pour les14 jours a venir, une ligne droite, une ligne horizontale , donc aucun espoir de changement. L’été meurtrier était la, et fallait faire avec…..
La chaleur en été, c’est connu même dans un pays froid comme le Canada, mais le changement est qu’en 2010 lorsque la canicule s’installe elle refuse de disparaitre pour un mois, alors que nous étions habitués à une canicule qui s’évaporait sous la pluie après 2-3 jours. 2010 changement caniculaire planétaire, l’été meurtrier est bien la.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :