Le pont turc de la rivière Obama

Obama désirait que la Turquie devienne un pont entre l’Occident et le monde musulman. Tout ou presque la prédestinait, sa situation géographique, son désir d’entrer dans l’union européenne, sa laïcité, ses bonnes relations avec Israel, son appartenance à l’Otan.
Seulement avec Erdogan au pouvoir, la Turquie a senti le vide laissé par le désir de non ingérence d’ Obama, or les politiciens ont toujours horreur du vide et ont un besoin vital d’avancer leurs pions sur l’échiquier mondial.
La Turquie a senti le vide laissé par l’ Egypte qui ne mène plus le monde arabe avec un Moubarak vieillissant, a senti qu’elle pourrait utiliser le conflit israelo-palestinien pour prendre la tête du mouvement islamique, et sa médiation sur l’Iran lui a permis de mieux faire avancer ses pions.
La Turquie et les États-Unis deviennent donc des concurrents stratégiques et aujourd’hui au lieu d’être un pont entre Occident et Islam, la Turquie d’ Erdogan est un explosif.
On le verra avec le vote de la Turquie sur le nucléaire iranien, on le verra avec la menace fondamentaliste de la Turquie sur l’Egypte, on le verra avec l’alliance irano-turque. Le pont de la rivière Obama a donc explosé.

Les relations occident-islam sont donc plus compliquées, Obama devra se rendre compte qu’on ne peut être l’ami de tous, on n’est pas sur Facebook, il faut choisir Israel ou la Turquie, l’Egypte ou la Turquie, les kurdes ou les turcs, la Grèce ou la Turquie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :