Rappel à l’ordre de la nature.

Une éruption d’un volcan au nom imprononçable en Islande, des vents violents et de fortes marées en France avec la tempête Xynthia, le terrible tremblement de terre en Haiti avec ses 300,000 morts, une tornade meurtrière -une de plus – au Mississippi dans le sud des Etats-Unis.
La nature s’emporte, partout on assiste à une lutte de la nature contre l’homme ou de l’homme contre la nature.
Cette nature dont nous les hommes avons un besoin vital pour subsister, cette nature que nous les hommes polluons, la même nature s’emporte
et nous rappelle à l’ordre, et ni GPS, ni fusées Apollo, ni ultra technologies ne peuvent nous permettre d’échapper à l’ordre de la nature. Il est vrai que nous la combattons, nous la polluons, nous nous installons sur ses passages dans l’air, sur terre et dans les mers.

Alors peut on parler de nature sacrée et admirable ou de nature sauvage et imprévue ? Doit on y voir la beauté d’un long fleuve tranquille ou les menacants nuages de cendres d’un volcan. Il y a dans cette nature d’un coté le plus beau et imposant et de l’autre le plus terrible et imprévu….. à l’image de l’homme !

Publicités

2 Responses to Rappel à l’ordre de la nature.

  1. […] Ensuite le volcan islandais Eyjafjallajokull qui a paralysé les liaisons aériennes d’une grande partie du globe, et les inondations au Pakistan et en Chine. La marée noire du Golfe du Mexique, 2 à 3 millions de litres de pétrole déversés par jour à 5000 m sous la mer, et la destruction tragique de la faune aquatique. Ajoutons les longues et anormales périodes de températures extrêmes bien au dessus ou bien au dessous des moyennes saisonnières, sécheresses dans une partie du monde Russie et Moyen Orient inclus ou vagues de froids polaires sur l’Europe. Ce sont des mouvement persistants dans le temps, quelque chose qui est bloqué au dessus de nos têtes et refuse de bouger.  5 points sur 10  consacrés aux catastrophes naturelles ou causées par l’homme. C’est trop! la Terre est malade ! […]

  2. […] Ensuite le volcan islandais Eyjafjallajokull qui a paralysé les liaisons aériennes d’une grande partie du globe, et les inondations au Pakistan et en Chine. La marée noire du Golfe du Mexique, 2 à 3 millions de litres de pétrole déversés par jour à 5000 m sous la mer, et la destruction tragique de la faune aquatique. Ajoutons les longues et anormales périodes de températures extrêmes bien au dessus ou bien au dessous des moyennes saisonnières, sécheresses dans une partie du monde Russie et Moyen Orient inclus ou vagues de froids polaires sur l’Europe. Ce sont des mouvement persistants dans le temps, quelque chose qui est bloqué au dessus de nos têtes et refuse de bouger.  5 points sur 10  consacrés aux catastrophes naturelles ou causées par l’homme. C’est trop! la Terre est malade ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :