Les femmes et le nucléaire

On peut se demander quel est le rapport entre femme et nucléaire, le monde militaire, principalement impliqué dans les programmes d’essais nucléaires, est essentiellement masculin.

Le fait est qu’au sommet G50 sur la sécurité nucléaire, il y avait tout juste 5 femmes sur les 50 pays participants, la preuve que le nucléaire qui semble dangereux et menacant est avant tout un problème d’homme, aucune femme a ce jour n’ayant pris la décision de balancer 1 bombe atomique.
5 femmes sur 50, c’est avant tout l’indicateur de la place encore minoritaire des femmes dans la politique mondiale.
Pour les intéressés, on y retrouve Angela Markel l’allemande, la sympathique argentine Cristina Fernández de Kirchner, mais aussi la suissesse Doris Leuthard, la finlandaise Tarja Halonen et Maria Gloria Macapagal-Arroyo des Philipines.

Apres 4 femmes dans l’espace voici 5 femmes dans le nucléaire. Décidément le nombre de femmes se compte toujours sur le bout des doigts. Des Golda Meir, Margaret Tacher et Indira Ghandi sont toujours et encore au XXIeme siècle un produit rarissime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :