Notre chariot de courses nous révèle

« Le supermarché est finalement le seul lieu public où l’on dévoile autant de sa vie privée. Qui n’a pas regardé le chariot de son voisin à la caisse ? On voit qui vit seul, en couple, avec des enfants…

mon chariot me révèle

mon chariot me révèle

Le chariot révèle également une part intime de nous : notre façon de nous nourrir. Un domaine personnel où chacun a ses règles et ses principes. Le supermarché est d’ailleurs aussi un lieu d’éducation pour les enfants, où l’on tente de leur transmettre ce qui est bon ou non.

Quand on fait ses courses, inconsciemment, on est sans cesse sous le jugement de l’autre, de soi-même. »

Martyne Perrot , sociologue et auteur de «Faire ses courses»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :