L’escroc du siècle ou l’hamburger payé a l’avance

Je viens de lire Bernard Madoff l’escroc du siècle de Peter Sander pour essayer de comprendre ce qui est arrivé dans cette incroyable histoire de 50 milliards de dollars évaporés. Mais le livre ne donne que des faits divers autour du sujet sans liens les uns aux autres.

Il me semble que Madoff a agi plus ou moins suivant les normes d’investissements jusqu’au jour (quand? , personne ne le sait) ou il a commencé à offrir des interets fixes à deux chiffres à ses grands clients, et bon an mal an il fallait les maintenir. Pour cela, il aurait fallu une bourse sans fluctuations qu’avec des gains ( chose impossible), et que l’afflux de nouveaux clients soit lui aussi en hausse pour permettre de reverser ces gains aux anciens( la aussi c’est impossible). On allait donc vers une explosion certaine, mais……

voler....les copains d abord

voler.....les copains d'abord


Madoff a réussi sa vicieuse stratégie parce que les autorités d’inspection en particulier la SEC (Securities & Exchanges Comission) ont échouées.
Pourquoi? parce que nous étions dans une logique de gains, de laisser faire le grand capitalisme, ensuite parce que les employés de cette institution ont eu peur ! Peur d’affronter les grands, les riches, en un mot les puissants. Cela rappelle la police qui préfère s’attaquer à un petit délinquant plutôt qu’aux maffieux de la drogue. La SEC est un employeur de choix au sein du gouvernement fédéral, des cerveaux y travaillent mais vu leurs trop bons salaires ils préfèrent théories et planques à pratiques et collusions frontales.

Aujourd’hui encore, impossible de savoir ce qui se mijote avec notre argent, c’était vrai avant Madoff, c’est vrai après Madoff. Vous investissez puis c’est la boite noire, l’argent qui s’investit à travers les marchés boursiers, se confond avec l’argent des autres et donne un resultat.

C’est un peu le même système fonctionne lorsque vous commandez au restaurant un hamburger, vous payez et vous attendez. Le cuisiner peut le réussir, le brûler, l’épicer, le polluer, vous faire croire que c’est de l’agneau alors que c’est de la vache enragée. Et hop voila votre hamburger, faites en ce que vous en voulez, il a été payé d’avance. Maximum on vous en refera un autre ou on vous remboursera mais ce qui est vrai pour le steak n’est pas valable pour l’investissement. Si c’est brûlé ou trop épicé, c’est vous qui en subirez les conséquences: c’est la loi du capitalisme.
Investir son argent c’est un peu le mettre dans une boite noire au grill. Encore aujourd’hui, pourquoi ? parce que jusqu’à présent et malgré Madoff rien n’a changé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :