AF 447: pourquoi on est bien loin d’établir les causes de l’accident

La BEA (Bureau d’enquêtes et d’analyse) a présenté son premier rapport sur le crash de l’Airbus A330 Rio-Paris.
Ce ne sont ni la météo, ni les sondes Pitot qui sont en cause.

L’avion est tombé comme 1 pierre sur la surface de l’océan (loi de la gravitation universelle).
Donc tout a basculé en une seconde: panne subite ou/et comportement illogique du pilote ?

Panne subite, cela veut dire qu’un élément crucial a cessé de fonctionner.

Supposons qu’un faisceau électrique ait été sectionné comme dans le cas tenu semi-secret de Dusseldorf lire: ici
Le fil électrique tient, puis d’un coup il lâche, panne électrique, plus de lumière dans l’avion, plus d’info pour le pilote, tout bascule et l’avion plonge comme une pierre.

toute probabilité  0 devient  une possibilité

toute probabilité > 0 devient une possibilité


Incroyable mais le Bureau d’enquêtes et d’analyse (BEA) n’essaie même pas de donner la moindre probabilité a cette possibilité de sabotage .
Air France, la France, Sarko préféreraient ils ne pas le savoir ?
Cette possibilité aussi minime soit elle existe, mais elle fait trop peur et les conséquences seraient dramatiques pour la France qu’il vaut mieux laisser les boites noires avec leur secret au fin fond de la mer.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :