La neutralité Suisse ou le goût des affaires.

L’ONU a certes son siège à New York, mais Genève a accueilli depuis toujours une part essentielle de ses activités. Pendant la Guerre froide, la position de la Suisse entre les deux blocs l’a prédestinée à héberger les organisations internationales.
Sous le biais de sa neutralité, le Suisse est devenue l’ eldorado de l’ONU puisque des dizaines de conférences et de réunions y ont lieu chaque année, hommes politiques et bureaucrates remplissant hôtels et congrès.

En recevant Ahmadinejad pour la conference a Genève des droits de l’homme, le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz aurait pu se limiter au protocole et ne pas l ‘élargir à une soirée avec Ahmadinejad et ses nombreux ministres qui n’ont aucun lien avec les droits de l’homme, où on a parlé non pas de neutralité et de ce que cela implique, mais énergie, tourisme et certainement du secret bancaire dont jouissent en Suisse les ayatollah.

bbb

tiens il y a le ministre de l'energie et celui du tourisme !


Il faut remarquer que lundi les représentants de la Suisse sont restés assis pendant le discours haineux d’Ahmenidjab. Pourquoi ?
Il est impossible de rester neutre face aux horreurs de la Seconde Guerre mondiale, comme il est impossible de rester neutre face à Ahmadinejad. Mais sous prétexte de neutralité la Suisse fait de bonnes affaires et surtout elle considère que si les Etats Unis sont sur le chemin du dialogue avec l’Iran, autant qu’ elle – représentant les intérêts américains – en soit la bénéficiaire.
L’Iran a du pétrole, du gaz, des petro-dollars, et des comptes secrets !
Apres tout les autorités helvètes de l’époque ont fermé les yeux sur le dépôt de l’argent nazi et des biens spoliés juifs dans les coffres de ses banques. Rien n’a changé ! Aujourd’hui on ferme les yeux sur les propos negationistes et antisemites d’Ahmenidjab, d’ailleurs ces propos n’ intéressent pas un pays neutre, ce sont les comptes bancaires et le pétrole qui font fermer les yeux.
xxxx

parlons donc affaires!


Etre neutre veut dire une absence d’implication.
La Suisse s’est impliquée moralement et politiquement, comment donc parler de neutralité? il est vrai que l’argent n’a pas d’odeur.

One Response to La neutralité Suisse ou le goût des affaires.

  1. […] La Suisse “à genoux” devant le clan Kadhafi genuflexion Humiliation. La Suisse perd tout honneur, un jour en présentant aux E.U les noms des personnes détenant des comptes bancaires secrets, un autre en se mettant à genoux devant Khadafi et remettant en cause son propre système de police (qui avait arrêté le fils Khadafi pour séquestration de sa femme de ménage marocaine). Mais rien n’est nouveau, n’oublions pas que ce même Merz avait reçu Ahmenidjab en personne lors de Durban II pour parler affaires: voir La neutralité Suisse ou le goût des affaires […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :