Melilla, la photo de la honte

23 octobre 2014

Melilla cette enclave en terre d’Afrique occupée par l’Espagne au Maroc, par et uniquement la force, vous en avez certainement entendu parler.
Des milliers de migrants marocains et africains essaient tous les jours de passer ce barrage pour quitter
l ‘Enfer‘ africain et arriver dans l’Eden‘ européen, sans succès la plupart du temps et récidivent les tentatives.

C’est cette grille de 6 mètres de haut qu’une dizaine de migrants accrochés au sommet essaient de traverser tandis qu’une joueuse de golf et son coach sont plutôt concentrés sur leur swing.
Il parait que malgré les ordres de la Guardia Civil espagnole,ils ont refusé de descendre et certains sont restés ainsi suspendus pendant près de treize heures !

Avec cette photo c’est toute l’Espagne qui devrait avoir honte, le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions.

« Aujourd’hui, les migrants ont pu profiter au moins d’un match de golf avant d’être refoulés, illégalement, par des agents du ministère de l’Intérieur », écrit l’auteur de la photographie, José Palazón


Alice … euh  j’ai oublié son nom.

19 octobre 2014

J’avais en tête Alice Munro (nobel de litterature 2013), je me suis trompé et acheté Alice Ferney (La conversation amoureuse) je n’ai pu supporter ni le style ni l’histoire gnan-gnan. Je me suis trés vite débarrassé de Ferney (refilé à mon fameux bouquiniste de Jerusalem) aucun style, et je me suis rattrapé avec Alice Munro (Trop de bonheur) de la litterature, de la vie. 

Je découvre donc Alice, la vraie bien sur, ses recueils de nouvelles, plus ou moins interessants, il y a en de très  bons, il y a en aussi il faut bien le dire d’autres qui vous assomment comme l’histoire de Sofia Kovalevskaïa -personnage ayant réellement existé- mais qui n’est qu’une biographie, décevant venant d’un nobel.
Mais en gros, Alice vous surprend, on attend un certain dénouement, on se retrouve avec une autre realité. c’est la vie! C’est son style et sa reussite.
 Ne confondez pas Alice avec Alice.
Quant à moi, que faire quand la mémoire parfois fait défaut ? Encore heureux que je sois pas ressorti avec en mains  « Alice au pays des merveilles ». 

J’ai la mémoire qui flanche 
J’me souviens plus très bien 

Qui a dit ça?  Munro euh …  Moreau bien sur!  J’me souviens très bien de Jeanne Moreau chantant « J’ai la mémoire qui flanche ». Finalement on se souvient de ce qu’on veut avec ce qu’on peut.


Suicide francais ou l’histoire de la France Contemporaine pour les Nuls

17 octobre 2014

J’ai flashé le suicide français de Zemmour, flashé sur le net car pas question d’acheter le bouquin et d’alimenter un essai à quatre sous.
Ce ne sont que des feuillets chronologiques de l’histoire contemporaine de la France de 1940 à 2007 (pourquoi l’auteur s’arrete à 2007 et pas à 2014 ? l’éditeur n’a plus de place ou les auteurs sont fatigués de rabacher?) .
De toutes les manières tous ces feuillets sont identiques, une citation, ou une chanson ou un film et on en dit ce que l’on veut, d’ailleurs on pourrait dire le contraire ou choisir d’autres dates fatidiques que rien n’y changerait.
Ce livre pourrait donc s’intituler l’histoire de la France Contemporaine pour les Nuls.

Il faut être plutôt tendance suicidaire pour apprécier ce livre que les medias par besoin de buzz, de bruit, d’intérêt, de remplissage d’horaires ou de pages se complaisent à louer.
Aucun intérêt, il n’apporte aucune réponse et certainement pas toutes les causes réelles et les événements internationaux primordiaux tels que la guerre de Kippour et le prix aberrant du brut, le 11 septembre et d’autres événements dus au caractere frileux des français qui par exemple détenaient avant tous le minitel mais ont voulu le garder pour eux au lieu de le rendre mondialisé, on connait le resultat.
D’autres exemples parmi tant, la fille secrète de Mitterand, ou les relations journalistes-politiciens ou chacun couve et couvre l’autre, ainsi on reste bloqué on n’avance pas. En France on critique tout et tous mais on ne se critique pas.
Les francais sont forts pour polémiquer, pour mettre les i mais incapables de mettre les points sur les i, ils tournent autour du pot, ils ne nomment pas les choses, les causes, les responsabilités donc ils végètent. C’est ça le suicide et pas le betisier Zemmour.

Allons donc, je vais me coucher, les bêtisiers de On n’est pas couché avec Zemmour comme vedette aléatoire, ce n’est pas pour moi. Leur but est de trouver un terrain fertile dans les inquiétudes d’une partie de la population. Ne vous laissez pas prendre.


Affaire Lee Zeitouni, du nouveau et surprenant

15 octobre 2014

Eric Robic et Claude Khayat, les deux Français impliqués dans la mort de la jeune Israélienne, Lee Zeitouni, en 2011 à Tel-Aviv, ont été placés en garde à vue lundi matin à Nanterre dans le cadre d’une affaire d’«escroquerie en bande organisée» et «blanchiment» instruite à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Les deux hommes doivent comparaître fin novembre à Paris pour «non assistance à personne en danger» et «homicide involontaire» pour Eric Robic, qui conduisait le 4×4 qui a percuté Lee Zeitouni zal.

Quatre autres personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le cadre de cette nouvelle enquête. Ouverte en mars dernier et confiée à l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLO), elle a mis au jour plusieurs affaires d’escroqueries via la vente de voitures («au leasing»), de faux encarts publicitaires et de faux virements. L’argent généré aurait transité via la Pologne et la Chine avant d’atterrir en Israël. Les deux suspects doivent être déférés jeudi matin. L’avocate d’Eric Robic n’a pas répondu aux sollicitations des journalistes.


Monsieur Jambon se conduit comme un cochon

14 octobre 2014

je cite: 
«Les gens qui ont collaboré avec les Allemands avaient leurs raisons. Moi, je ne vivais pas à cette époque-là»

a déclaré Jan Jambon, bras droit du président de la Nouvelle alliance flamande, et ministre de l’Intérieur belge.

Avec un nom pareil, et belge par dessus le marché, je ne m’attendais à rien d’autre, monsieur Jambon se conduit comme un cochon.

Ce même monsieur cochon, pardon monsieur jambon a participé il y a quelques années à une réunion d’anciens volontaires flamands partis se battre aux côtés des nazis sur le front de l’Est.


Patrick Modiano, encore et toujours

12 octobre 2014

Patrick Modaino m’intrigue. Comment cet écrivain né apres la seconde guerre mondiale, notre génération, tournée entièrement vers l’avenir, les nouveautés et la technologie, comment lui n’a de repères que vers le passé, la collaboration, la police, la gestapo, c’est sa hantise, sa névrose.
Lui même a évoqué « Des événements de l’enfance qui servent de matrice à l’imagination« , et un pére juif, trouble, peut-être collabo qui l’a laissé sans racines.

Une interview de 1972 avec Jacques Chancel [une parenthèse à propos de Jacques Chancel et son émission Radioscopie, l'émission littéraire et analytique des années 60 avant l'ére de la télé de Bernard Pivot, et des bêtisiers d'aujourd'hui genre "On est pas couché", il n'y avait pas de rating, de compétition, c'était de l'analyse pure, sincère et profonde, j'essayais de ne pas rater cette émission quotidienne car la rediffusion n'existait pas à l'époque, et une partie de mes connaissances et analyses tiennent leurs sources de cette époque Jacques Chancel], donc une interview de 1972 avec Modiano, tout jeune et deja trois livres parus, et surtout le prix de l’Academie française vient de lui être attribué. Modiano explique qu’il se sentait injurié par les auteurs antisémites de l’époque, Celine, Drumont, ect..  tous des auteurs à talents !
Je crois que La place de L’Etoile son premier roman et totalement  différent de tous les autres à venir est l’expression de sa rage, son désarroi, sa névrose contre eux et contre son pére.
Sa mère est absente de ses romans, il veut la préserver, le règlement de comptes se fait dans ses romans avec le pére, ce personnage douteux et l’Occupation qui créent une espèce de climat, d’atmosphére, de remous  d’ou il lui vient un sentiment de désarroi et d’inquiétude.
Il a suffi de trois romans pour que Jacques Chancel capte Modiano et son angoisse perpétuelle, et je conseille de réécouter cette interview sur http://boutique.ina.fr/audio/PHD99218206/patrick-modiano.fr.html .
Modiano est considéré deja en 1972 comme « une graine de très grand romancier« .


J’ai relu 30 ans après, Villa Triste, une autre lecture, une autre approche car à l’époque je devais faire partie de ce milieu étudiant que Modiano considérait coome vivant en milieu clos, dans un ghetto avec pour pére un politicien français ou un revolutionnaire sud américain genre Castro, Che Gevara ou encore Mao.

L’ambiance du livre est dans le Modiano classique:

Les chambres des « palaces » font illusion, les premiers jours, mais bientôt, leurs murs et leurs meubles mornes dégagent la même tristesse que ceux des hotels borgnes.
Luxe insipide, odeur douceâtre dans les couloirs, que je ne parviens pas à identifier, mais qui doit être l’odeur même de l’inquiétude, de l’instabilité, de l’exil et du toc.
Odeur qui n’a jamais cessé de m’accompagner. Halls d’hotels où mon père me donnait rendez-vous …….

Genève, ville en apparence aseptisée mais crapuleuse. Ville incertaine. Ville de transit.

Non, nous ne pouvions pas rester en France, dans ce petit pays étouffant, parmi ces « taste-vins » congestionnés, ces coureurs cyclistes et ces gastronomes gateux qui savaient faire la difference entre plusieurs espèces de poires. Je m’étranglais de rage. Nous ne pouvions pas rester une minute de plus dans ce pays oû l’on chassait à courre. Fini. Jamais plus. Les valises. Vite

Deja en 1975 Modiano sentait que la France se suicidait mais personne ne l’écoutait!   Un nobel mérité mais qu’il nous faut redecouvrir.

A LIRE OU A RELIRE SUR LE MEME THEME:

Patrick Modiano, nobel 2014


25% ou la réhabilitation de Pétain 

10 octobre 2014

Il y a donc ce livre du polémiste à la mode dont tout le monde en parle, Le suicide Francais d’Eric Zemmour.
Je n’ai pas lu le livre mais je suis horrifié par un chiffre citè ou plutôt un pourcentage,  25% , par lequel on essaie  de re-légitimer le marechal Pétain.
Il y avait 350,000 Juifs en France en 1939,  près de 100,000 ont été tués ou expediés dans des  camps de concentations et ne sont pas revenus, donc 25% environ du total.
Et ce 25% sert d’explication pour essayer de prouver  que Petain n’était pas si horrible, la preuve 75% des  juifs francais  sont rescapés de la Shoah.
Honte à ce polémiste! 

La police francaise et la Gestapo ont fait leur maximum pour éliminer les Juifs en France, et si la guerre avait perduré encore 2-3 ans c’est 100% d’exterminés que nous aurions eu et 0% de survivants.
Ou encore,  si il n’y avait eu que 100,000 Juifs vivant  en France en 1939, nous nous serions retrouvés la aussi en 1944 avec près de  100% de victimes et presque 0% de survivants.

On ne peut jouer avec des pourcentages pour manipuler l’histoire. Un homme est un homme. Un homme, une femme, un enfant déportés ne sont pas des pourcentages sur lesquels on peut polémiquer.  En Italie il y a eu 16% de disparus juif pendant la guerre, beaucoup moins qu’en France,  et alors ? C’est le nombre absolu qui compte et Petain ne faisait pas des calculs savants de pourcentages pour sauver les Juifs.
Honte à ce polémiste, aujourd’hui on ne lésine sur rien pour se vendre en librairie. Autant se vendre au Diable.  Zemmour à Oradour!  


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.